Peik
Peik
  • Menu
Peik

Blog image

Quelle est la température idéale pour l’eau chaude sanitaire ?

06. Juni 2019 | Quelle est la température idéale pour l’eau chaude sanitaire ? | Dario Santandrea

L’eau chaude san­i­taire (ECS)  est une com­mod­ité util­isée partout dans les bâti­ments mais qui n’est pas tou­jours très bien con­nue en ter­mes des enjeux liés à sa pro­duc­tion. On explique les enjeux dans la pré­pa­ra­tion et l’utilisation de cette ressource, dans la vie de tous les jours.

Prof­iter d’une douche très chaude est agréable, n’est-ce pas ? Qui ne le fait pas ?

Bien évidem­ment, il n’y a rien de mal à cela. Plus dis­cutable est le fait que cette eau est pro­duite à une tem­péra­ture qui dans la plu­part des cas est trop élevée. 

Dans les bâti­ments rési­den­tiels col­lec­tifs d’après-guerre, qui représen­tent env­i­ron 20 % de la con­som­ma­tion de chaleur en Suisse.

La tem­péra­ture de l’eau d’une douche chaude très agréable, est autour de 42–44°C (comme vous pou­vez le remar­quer tout sim­ple­ment en mesurant la tem­péra­ture de l’eau de votre douche), mais la tem­péra­ture de pro­duc­tion de l’eau est bien plus haute, 60°C dans les cas les plus favor­ables et 70/80 °C dans les instal­la­tions mal réglées.

Une mau­vaise régu­la­tion dérive de dif­férentes raisons, qui par­fois sont l’héritage de « l’époque du fos­sile » où le gaz et le mazout étaient vus et util­isés comme des ressources inépuis­ables, non-néfastes et bon marchés.

Que faire pour trou­ver une solu­tion per­me­t­tant d’associer économie d’énergie, respect de la planète et con­fort au quotidien ?

Une tem­péra­ture idéale de pro­duc­tion de l’ECS san­i­taire qui tient en compte des aspects tels que l’hygiène, le con­tenu de tartre, le con­fort et le respect des dis­po­si­tions légales, peut se situer en dessous de 55°C. Si avec ce réglage la tem­péra­ture d’eau chaude est insuff­isante, aug­mentez-la gradu­elle­ment pour attein­dre la tem­péra­ture désirée aux points de souti­rage. Cepen­dant, une fois par semaine, une élé­va­tion de la tem­péra­ture à 60°C durant une heure est indis­pens­able afin d’éviter tout risque de légionel­lose. Si votre instal­la­tion ne per­met pas de pro­gram­mer cette élé­va­tion de tem­péra­ture heb­do­madaire recom­mandée, réglez la tem­péra­ture à au moins 55°C dans le boil­er. La tem­péra­ture aux points de prélève­ment (robi­nets, douch­es etc.) doit  dans tous les cas attein­dre 50°C. Si cette tem­péra­ture n’est pas atteinte, un défaut d’isolation des con­duits peut-en être la cause.

Il est égale­ment recom­mandé d’optimiser les heures de fonc­tion­nement d’une éventuelle pompe de cir­cu­la­tion sur le cir­cuit d’ECS. Il est pos­si­ble de stop­per la pompe durant la nuit et les week-ends (util­i­sa­tion d’ECS dans des bâti­ments administratifs).

Com­ment bien régler la tem­péra­ture de l’eau ?

Sur les dif­férents mod­èles de chaudières, de pom­pes à chaleurs ou de chauffe-eau, il existe dans la plu­part des cas un ther­mo­stat manuelle­ment réglable. À l’aide du manuel d’instruction, on peut réus­sir à opér­er cette manœu­vre seul, même s’il faut recon­naître que le réglage est sou­vent assez sensible.

La meilleure réponse est de prof­iter d’un ingénieur expert PEIK.

Grace à un audit PEIK, un con­seiller spé­cial­isé dans le domaine de l’optimisation et l’efficience énergé­tique, vous aidera dans le diag­nos­tic de la régu­la­tion de l’ECS et les cor­rec­tions à apporter, réduisant ain­si le gaspillage et la fac­ture énergétique.

Faites-vous con­seiller
Author
Dario Santandrea
Quellen
Photo: https://www.cleaningcommunity.net/igiene-delle-mani-lacqua-calda-e-inutile/
hands_icon
Demander des conseils